Un homme de foi assassiné

Publié le par Yann Guillemot

Un homme de foi assassiné

Un homme de foi assassiné. L'horreur continue.

Ces attentats abjectes nous disent toutes nos faiblesses . Aux premiers chefs desquels notre faiblesse en matière de capacité à faire régner la sécurité sur notre territoire , la faiblesse de notre système judiciaire et de la mise en application du droit et de ses décisions.

La cohésion nationale dont parle le Président Hollande et le chef du gouvernement ne peut tenir que s'ils se hissent au niveau des menaces auxquelles la France est confrontée . Bien sûr, personne ne peut douter de leur engagement personnel dans la lutte contre le terrorisme , mais je peux douter de l'efficacité des réponses politiques qu'ils préconisent.

Dans la lutte contre le terrorisme , la difficulté est toujours notre capacité à anticiper . Nombre de mesures urgentes et à plus long terme ont été énoncées par Nicolas Dupont Aignan dont je partage la plupart des propositions . Mais la plus urgente , est bien celle qui concerne le retour de ces français ,traitres à la Nation, partis en Syrie et en Irak . Il y a là une occasion incroyable d'anticiper pour une fois . Le Président et le chef du gouvernement ne semblent toujours pas comprendre les enjeux et la colère qui gronde chez nos compatriotes . Ils ne pourraient pas leur pardonner un tel manque de clairvoyance cette fois-ci.

Il s'agit d'une guerre non conventionnelle et lâche . J'ose espérer que les lois et même la Constitution ont été créées afin de s'adapter et de répondre à des contextes et évènements en perpétuelle mutation , eux. Si tel n'est pas le cas, à quoi servent nos politiques ?

La cohésion du pays , c'est la cohérence de l'action politique avec les événements qui caractérisent son temps. Pour cela il faut se munir des outils nécessaires pour sauvegarder notre démocratie et les valeurs qui nous unissent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :