Meeting pro-Erdogan à Metz : honte au Gouvernement français

Publié le par Yann Guillemot

Refoulé d'Allemagne , d'Autriche puis des Pays-Bas, le ministre des Affaires étrangères turc Mevlut Cavusoglu s'est vu accepter son entrée sur le territoire national par les autorités françaises.

 

En effet aujourd'hui à Metz , le chef de la diplomatie turque vient plaider pour l'adoption du projet de révision constitutionnelle renforçant les pouvoirs du Président Erdogan.

 

Il y avait , de mon point de vue, au moins deux bonnes raisons qui auraient dues prévaloir pour le gouvernement français afin de motiver un refus à la tenue de cette manifestation politique turque en France :

 

1-Les droits de l'Homme et les libertés les plus fondamentales des opposants au Président Erdogan sont bafoués quotidiennement .

Mais au nom de ces mêmes droits qu'il piétine dans son propre pays , Erdogan exige sans concession que nous lui octroyions la possibilité de faire campagne dans nos pays européens avec pour seul objectif un référendum le 16 avril prochain qui devrait lui permettre d'assoir son système autocratique en Turquie.

 

2-Ensuite où est cette belle Union Européenne, cette belle solidarité dont on nous rabâche les oreilles à longueur de journée?

Pour avoir eu le courage de refuser la tenue de ce genre de meeting , Mme Merkel , son Gouvernement et l'ensemble de nos amis Allemands et Néerlandais se sont faits traiter de nazis et menacer de représailles par un apprenti dictateur.

Et bien quand on aime l'Europe , quand on a du respect pour ses partenaires, on ne les laisse pas tomber de la sorte, on est solidaire.

 

Monsieur Hollande : c'est une honte pour la France et les valeurs républicaines qui nous unissent et font notre fierté .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :