Le 3 Mai 1791 : la Constitution polonaise

Publié le par Yann Guillemot

Pologne KonstytucjaLe 3 Mai 1791 la Pologne se dote de la première Constitution moderne sur le continent européen.

"Soucieux de l'existence et de l'avenir de notre Patrie,
ayant en 1989 recouvré la faculté de décider en toute souveraineté et pleine démocratie de notre destinée,

Nous, la Nation polonaise - tous les citoyens de la République, tant ceux qui croient en Dieu, Source de la vérité, de la justice, de la bonté et de la beauté, que ceux qui ne partagent pas cette foi et qui puisent ces valeurs universelles dans d'autres sources,

Égaux en droits et en devoirs envers la Pologne qui est notre bien commun,......"

 

 

Telles sont les premières phrases de la Constitution polonaise modifiée en 1997 .

 

Mais les monarques voisins ne tolèrent pas la rénovation politique de la Pologne.

En 1772, déjà, la Prusse, l'Autriche et la Russie s'étaient partagé d'autorité une partie de ce vaste pays.

En 1793, la Prusse et la Russie récidivent. A l'appel des grands propriétaires de Pologne, les magnats, qu'inquiète le volet social de la Constitution, les troupes des deux pays envahissent le pays.

Un deuxième partage a lieu le 23 septembre 1793 malgré la résistance héroïque des paysans et des bourgeois guidés par un héros de la guerre d'Indépendance américaine, Tadeusz Kosciuszko.

Un troisième et dernier partage auquel participera l'Autriche effacera la Pologne de la carte le 24 octobre 1795, la plus grande partie du peuple passant sous la domination tsariste.

Malgré une tradition d'amitié qui remonte au mariage de Louis XV et au-delà, la France, empêtrée dans la Révolution, ne sera pas en mesure d'aider la Pologne.

Napoléon y parviendra en créant en 1807 un éphémère Grand-duché de Varsovie qui lui vaudra le soutien passionné de la noblesse polonaise. Mais sa défaite anéantira les espoirs de la Pologne et il faudra rien moins qu'une première guerre mondiale pour qu'elle recouvre une fragile indépendance.

 

Nous célèbrerons dans quelques jours le 9 Mai,"Journée de l'Europe", qui s'adresse à tous les citoyens libres de l'Union européenne.

Il faut que chacune des célébrations de la démocratie soit une occasion pour nous rappeler à quel point, d'autres partout dans le monde, luttent pour elle .

Alors puisque nous sommes ici à Varsovie ce 3 Mai 2011, à moins de 200 km de la frontière Biélorusse, ayons une pensée pour ces opposants emprisonnés pour avoir osé critiquer, au nom de la démocratie, le régime d' Alexandre Loukachenko (Łukaszenko). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :