Liberté chérie

Publié le par Yann Guillemot

poczobutLe procès à huis clot d'Andrzej Poczobut débute aujourd'hui en Biélorussie. Correspondant pour  "Gazeta" et opposant au régime de Loukachenko (Łukaszenko) il est emprisonné depuis 70 jours maintenant pour avoir critiqué le dictateur en place. Il risque jusqu'à 4 ans d'emprisonnement.

Afin de resituer le contexte de cette affaire, je vous invite à relire mes articles précèdents à ce sujet.

 

Pour mieux sceller la chape de la répression sur les contestations autour de l'arrestation arbitraire et insupportable de ce journaliste et de nombreux autres opposants intellectuels et politiques depuis décembre dernier, le KGB Biélorusse a arrêté ce matin ,à son domicile, Madame Angélique Orechwo (représentante des Polonais en Biélorussie en photo ci-contre) et son compagnon Igor Bancer.Andzelika-Orechwo--przewodniczaca-Zwiazku-Polakow.jpg

Si depuis Varsovie, Pologne, prochain pays à présider l'Union Européenne , j'aime à rappeler notre proximité géographique avec la Biélorussie, c'est pour mieux souligner l'absence de soutien politique et médiatique des pays européens et notamment de la France , patrie des droits de l'homme.

Pour tout démocrate et humaniste qui se respecte,  Il n'éxiste pas un degré de tolérance qui rende plus acceptable une dictature plutôt qu'une autre, qu'il s'agisse de Kadhafi, Bachar-Al-Assad, Loukachenko,du bourreau Birman Than Shwe, de Robert Mugabé , ...................

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :